Combien vous coûte votre box Internet en consommation électrique ?

Quasiment tous les Français sont désormais connectés  à Internet en ADSL ou en fibre et les fournisseurs d’accès ne proposent plus que des packs constitués d’un modem et d’un décodeur TV. Ceux-ci sont prévus pour rester branchés en permanence bien qu’ils embarquent des composants relativement énergivores. Une bonne raison pour prendre en compte l’éco-conception et limiter la consommation en veille ? Bien au contraire..

Parmi tous les appareils et composants testés lors de l’élaboration de ce dossier, les box s’imposent comme les championnes du gaspillage. A l’échelle de l’Europe, leur consommation est estimée à 21 TWh en 2015, soit l’équivalent de trois centrales nucléaires tournant à plein régime. Il faut dire que le contexte juridique n’incite pas franchement les opérateurs à la retenue. Alors que quasiment tous les appareils électriques ont étés règlementés, les Box y ont étrangement échappées. Il existe bien une norme qui les concerne (l’ErP 2013 Lot 18) mais elle reste non contraignante et uniquement basée sur le volontariat. Des acteurs majeurs au niveau européen comme Deutsche Telekom (Allemagne), Belgacom (Belgique), BSkyB (Grande-Bretagne)
ou Sky (Italie) l’ont signée mais à ce jour, on ne trouve aucun opérateur fr    sur la liste. Nos FAI auraient-ils quelque chose à se reprocher, eux qui faisaient pourtant l’éloge des économies
d’énergie lors de la sortie de leurs nouvelles Box ? C’est ce que nous avons cherché à savoir. Et nous n’avons pas été déçus.

Abysses à watts. Commençons donc par Orange, le “leader dans son secteur”, comme on dit chez les financiers. Côté modem,
la Livebox Play consomme environ 8 W (11 €/an) alors que la déclinaison précédente (Livebox V2) s’approchait des 10 W (13 €/an). C’est beaucoup, mais ce n’est rien par rapport à la consommation du boîtier TV : 19 W en utilisation et… 18 W
(24 €/an) en veille ! Une option “veille basse consommation” se trouve toutefois dans les menus ; elle permet de faire chuter la puissance requise à… seulement 16,3 W (22 €/an). Bravo Orange ! En plus de votre abonnement, vous pourrez donc rajouter

3 €/mois d’électricité pour alimenter cette gabegie. Passons maintenant à Free, l’opérateur préféré des geeks. L’imposante Box dessinée par l’illustre Starck exige à elle seule 17 W (22 €/ an) en permanence. Vu la présence d’un disque dur et ses fonctionnalités NAS, on peut s’en accommoder, du moins pour un appareil de 2011. Côté décodeur, la version originelle dotée d’un lecteur Blu- ray exige 18 W (24 € / an) en fonctionnement et 16 W (21 €/an) en veille. Des chiffres aussi mauvais que ceux d’Orange puisque par défaut, le FreeBox vous en coûtera 44 €/an. Heureusement,  le décodeur TV dispose d’une option d’extinction complète
qui, elle, est efficace : seulement 2,5 W (3 €/ an). Nous avons également testé le “nouveau” décodeur Mini 4K. Bien plus économe, celui-ci ne consomme que 11 W en fonctionnement  et 10 W en veille standard. Son mode “veille profonde”, activée soit immédiatement, soit au bout de quelques heures de veille standard, permet toutefois à la Mini 4K de descendre au niveau du watt.
Embrayons cette fois avec SFR. La Box classique dite “Évolution” exige entre 5 et 7 W selon les options d’économie d’énergie activées ou non. Côté décodeur, il faut compter 12 W actifs
et 10 W en veille. Une mode veille profonde existe également  (2,5 W) mais il n’est accessible qu’au bout d’une heure de veille “légère” et il vous faudra ensuite plusieurs minutes pour en sortir. Mais chez SFR, le pire vient encore de “LaBox”, pseudo-fibre héritée de Numéricâble : entre 26 et 35 W et autant en veille !
Un gouffre. Enfin, la BBox Miami de Bouygues nécessite 11 W en fonctionnement et 8 W en veille. Un mode “veille” profonde permet là aussi de limiter la casse à moins d’un watt.

Source: Canard PC Hardware Avril-Mai 2016

Une astuce pour rendre Windows 10 plus rapide

Si vous trouvez que Windows 10 est un peu lent, que vos applications ne se lancent pas très vite, que vos compilations prennent du temps, voici une petite astuce débusquée par Brominou pour accélérer le bouzin.

Cliquez dans la zone de recherche de la barre Windows et tapez le mot clé “Performances”. Puis cliquez sur “Régler l’apparence et les performances de Windows”.

Capture d’écran 2015-12-10 à 15.11.12

Cliquez ensuite sur l’onglet “Avancé” et cliquez sur le bouton “Modifier” de la section Mémoire Virtuelle. Comme vous pouvez le voir dans ma capture écran, la taille du fichier d’échange utilisé actuellement par mon Windows est de 640 Mo.

Capture d’écran 2015-12-10 à 15.06.12

Bizarrement, ce qu’on peut voir ensuite en bas de cette fenêtre, c’est que Windows me recommande d’utiliser 1151 Mo de mémoire virtuelle. Ok, donnons lui ce qu’il demande en décochant la case qui dit “Gestion automatique” et renseignons dans la taille personnalisée, le même nombre que celui indiqué dans “Recommandé”. Easy !

Capture d’écran 2015-12-10 à 15.07.44

Validez tout ça, et redémarrez votre ordinateur ! Et voilà ! D’après pas mal d’internautes qui ont testé cette astuce, ça a grandement aidé à rendre Windows beaucoup plus réactif. Bref, ça ne mange pas de pain et rassurez vous, vous pouvez repasser en gestion automatique à tout moment, en recochant la case si ça ne vous convient pas.

 

Source: Korben

Un site Internet, le miroir d’une activité

Dans chaque domaine, le professionnalisme se distingue par de petits éléments tout simples mais très importants. Je ne parlerai que de mon domaine.

Une grande partie de mon temps est pris par Facebook, par mon site Internet et par d’autres moyens médiatiques gratuits la plupart du temps. Certes cela est du temps en moins pour mon activité principale mais ce temps est important et incompressible. Il permet en effet de valoriser mon activité et d’en parler. Sans ce temps, mes compétences et mon professionnalisme ne pourraient pas être mis en évidence.

Quant à la mise à jour du site, un site internet est une vitrine de l’activité, il se doit donc d’être vivant et interactif, et en informatique encore plus, un professionnel de l’informatique sans site ou avec un site qui ne change pas est tout simplement à fuir. Car même si cela prend du temps, c’est aussi le gage que ce professionnel est réactif, présent sur Internet, et tout simplement à la volonté de se rendre accessible à tous par tous les moyens.

parfois j’entends des clients avoir contacté des professionnels de l’informatique par email sans jamais avoir eu de réponse. Chacun se fera son idée sur le professionnalisme de ce type de personne.

Ces moyens de communication me permettent de me faire connaitre, et mon activité me permet de les enrichir et de les mettre à jour. Du temps certes, mais un temps qu’aujourd’hui je ne saurai sacrifier pour de l’informatique pure car il me permet aussi de me rapprocher de mes clients ou de mes futurs clients.

Pas de veille sur facebook, pourquoi ?

Déjà qu’est ce qu’une veille ? Une veille signifie d’être à l’affut de telle ou telle chose et ainsi de pouvoir réagir immédiatement.

Concernant Facebook, qui n’a pas contacté un service client sur Facebook plutôt que d’appeler la hotline, ou bien à appelé cette dernière mais sans avoir obtenu raison. Ainsi il devient facile d’étaler son problème sur la place publique et sur la page de la société en cause. Beaucoup de sociétés mettent des veilles sur ce réseau et réagissent immédiatement, il en va de leur image. C’est là que ça en devient tristement risible. En effet, faute d’avoir un service client efficace ou qui ne vous donne pas raison, Facebook permet à la marque de vous redonner raison afin de pouvoir l’afficher sur le réseau et ainsi améliorer son image.

Ne rentrons pas dans ce jeu. En effet lorsque vous faites appel à mes services, je met tout en œuvre pour vous donner pleine satisfaction. Si ce n’est pas le cas, vous me le dites et on voit cela ensemble. je ne pratique pas de veille sur Facebook tout simplement car avec moi, vous avez un seul interlocuteur, et une relation humaine. Si problème il y a, je le résoudrai. Facebook ne doit pas devenir LA solution à tout litige ou mésentente.

,

Une carte wifi défectueuse sur un pc portable : la solution

Allant à l’encontre des pratiques vouant la plupart de nos ordinateurs à des morts certaines, en voilà un qui repartira chez son propriétaire.

Fait rare, une carte Wifi sur un ordinateur portable qui se déconnecte, voir ne se connecte plus du tout. Diagnostique rapide: la carte Wifi est hors d’usage. C’est exceptionnel mais cela arrive.

Qu’à cela ne tienne, récupération d’une carte sur un autre ordinateur, détection automatique par Windows et le tout est reparti !

Une carte qui ne coûte rien mais qui évite de jeter un ordinateur portable.

Protégé : Comment activer Windows ou Office

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

,

ACER, un mauvaise élève en matière d’écologie

De nombreux ordinateurs passent sous mes yeux et mes mains, et certains plus que d’autres sont pensés pour être accessibles et dépannés. D’autres en revanche, affichent de manière évidente, leur volonté à ne pas être démonté.

Ainsi aujourd’hui c’est ACER qui va me servir d’exemple. Plantons le décors. Cet ordinateur a aujourd’hui 1 an et 3 mois. La garantie est donc dépassée de 3 mois.

Il s’agit d’une belle machine, processeur Intel I5, disque dur 1To. Mais ! Car il y a un mais, est que le disque dur est tout simplement défaillant techniquement. Probablement un problème de surchauffe ce qui arrive régulièrement sur ce type de capacité.

La panne étant identifiée, un changement de disque s’impose. Là où beaucoup de constructeurs permettent l’accessibilité et le changement du disque via une petite trappe, ACER oblige tout simplement le démontage complet de l’ordinateur pour accéder au disque.

20160401_134108

Manipulation qui oblige soit à racheter un ordinateur, soit à passer par ACER (et donc vous paierez des forfaits horriblement cher) soit vous passez par mes services, et c’est la bonne idée qu’à eu mon client.

20160401_134236

La palme du mauvais constructeur en terme d’écologie est, aujourd’hui, décerné à ACER, car tout système difficilement réparable est bien trop souvent mis aux ordures, mais c’est la solution que certains constructeurs choisissent pour avoir la main mise sur leur matériel.

Le disque remplacé et le système réinstallé, le système est reparti cette fois pour quelques années.

20160401_134549

,

Ordinateur reconditionné, une nouvelle vie qui s’offre à lui

Appelé pour un problème d’ordinateur, je constate qui suite à une chute, le disque avait été matériellement affecté. Si je ne suis pas magicien et si je me dois d’annoncer la perte des données, la cliente me demande si elle peut s’en servir pour internet.

A cela je lui réponds que oui, j’ai donc changé le disque dur, ajouté de la mémoire vive pour aboutir à 4Go de mémoire vive (RAM), et installé Windows 10 (en le personnalisant afin de l’optimiser).

Temps de la réalisation: 2 heures.

Moins de déchets, une prestation à coût maitrisé, un disque dur et 2 barrettes de mémoire offerte.

Tout cela ne serait pas possible sans les dons de mes clients.