Fin de Google Chrome sous XP et Vista en Avril 2016

C’est officiellement annoncée et par le biais du navigateur lui même, les utilisateurs qui naviguent sur Internet avec le logiciel Chrome ont depuis quelques semaines un message annonçant la fin sous l’environnement XP et Vista.

Windows_XP_Vista_No_Support_Popup_Google_Chrome

Cela signifie que le logiciel Chrome ne bénéficiera plus des mises à jour, Google se focalisant désormais sur les versions plus récentes de Windows. Google n’aura pas attendu la fin du support de Vista prévue pour Avril 2017.

Plus de mises à jour, mais cela ne signifie pas que Chrome ne fonctionnera plus. Force est de constater encore aujourd’hui que beaucoup d’utilisateurs utilisent Internet Explorer sous XP et Vista alors que celui-ci n’est plus mis à jour depuis des années. Pour autant, un navigateur non à jour est plus vulnérable.

La solution ? car il en existe une, est celle d’utiliser le concurrent Mozilla Firefox, qui, pour le moment, n’annonce pas de fin de support. Alors que Chrome avait pris une petite avance, il se peut que Mozilla puisse récupérer de nouveaux clients encore sous d’anciens systèmes d’exploitation suffisant pour l’usage que l’on en fait.

Une priorité : la ponctualité

Depuis près de 4 ans maintenant, plus de 1500 interventions, il n’a été recensé qu’un seul retard par rapport à l’horaire annoncé au client. Celui-ci avait été contacté par téléphone pour le prévenir.

Parce qu’aujourd’hui il existe de nombreux moyens pour informer d’un retard, il n’empêche que la ponctualité est une priorité. la ponctualité est un engagement, encore plus un respect les un envers les autres. Parce que bien souvent notre vie est rythmée par diverses obligations, il est important de prendre le temps et d’être à l’heure, l’un n’empêche pas l’autre.

Si nous convenons d’un horaire, il est possible d’en changer, sinon je serais à l’heure.

Soyez également à l’heure, à défaut prévenez-moi ! Merci.

Un 101ème avis !

Un mois de mars en fête, 30% offert à mes clients et clientes qui reçoivent le coupon de réduction dans leur boite aux lettres.
Un prix réduit mais un service identique, pour preuve cette nouvelle cliente qui a retrouvé l’usage de son ordinateur.

Retrouvez tous les avis ici

avis_cliente

La nouvelle TNT HD arrive pour Avril, quoi de neuf ?

Pas d’informatique mais du numérique, et il est important je pense d’informer. En effet, devrez vous ou pas changer de Télévision ou de décodeur TV ? La réponse ci-dessous.

La TNT HD sera déployée sur tout le territoire le 5 avril prochain. Toutes les transmissions hertziennes passeront donc du MPEG-2 au MPEG-4 et ce changement s’accompagnera d’une amélioration de la qualité de l’image et du son. En outre, tous les foyers pourront profiter de 25 chaînes gratuites supplémentaires… du moins s’ils sont équipés d’un téléviseur compatible.

Ce changement de norme va avoir pas mal d’effets positifs. Le MPEG-4 offrant un niveau de compression plus élevé, l’arrivée de la TNT HD va permettre de réduire la bande passante utilisée par les chaînes, libérant par la même occasion des canaux supplémentaires.

La TNT HD sera déployée le 5 avril prochain. Il va falloir prendre les devants pour vous préparer à ce changement.

Grâce à elle, une partie de la fréquence des 700 MHz pourra notamment être récupérée par les opérateurs de téléphonie mobile.

Le passage à la TNT HD va avoir de nombreux effets positifs

Il faut d’ailleurs rappeler que l’Etat a vendu ces fréquences en novembre dernier. Orange, SFR, Free Mobile et Bouygues Telecom ont tous répondu à l’appel et ils ont même investi 2,8 milliards d’euros pour pouvoir enrichir leur portefeuille.

Mais il y a tout de même un problème. Les téléviseurs les plus anciens ne sont pas compatibles avec la TNT HD.

Les personnes équipée d’une télévision de moins de 10 ans ne rencontreront aucun problème particulier puisque tous les derniers appareils vendus par les marques sont en mesure de la gérer.

Même chose pour les utilisateurs passant par leur ligne ADSL pour recevoir leurs chaines puisque les box proposées par les fournisseurs d’accès intègrent tous un décodeurs.

Il n’en ira pas de même pour les téléviseurs les plus anciens. Si leur propriétaire ne fait rien, alors ces derniers ne seront plus en mesure d’afficher la moindre émission à partir du 5 avril prochain.

Comment savoir si votre téléviseur est compatible ?

En réalité, c’est assez simple, il suffit de vous rendre sur le canal 7 ou sur le canal 57 et de vérifier si le logo HD apparaît à côté du logo de la chaîne. Si c’est le cas, vous n’avez rien à craindre.

En revanche, dans le cas contraire, il faudra acheter un adaptateur spécifique.

L’Etat a d’ailleurs mis en place une aide spéciale (cliquez ici pour faire votre demande) pour les foyers les plus modestes. Ils toucheront un chèque de 25 € pour pouvoir acheter un adaptateur. En outre, les personnes de plus de 70 ans pourront demander de l’aide à La Poste, les facteurs ont été spécialement formés pour pouvoir procéder à ces installations.

A noter que si vous recevez la télévision par une antenne râteau, alors vous devrez nécessairement lancer une nouvelle recherche des chaînes le 5 avril prochain pour mémoriser les nouveaux canaux utilisés par ces dernières.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez aller consulter cette page, mise en ligne par l’Etat.

Source: FredZone.org

 

L’inventeur de l’email est décédé à l’âge de 74 ans

Raymond Samuel Tomlinson, considéré comme l’inventeur du courrier électronique, est mort samedi 5 mars à l’âge de 74 ans. Son décès a été confirmé par son employeur, le groupe américain Raytheon, sans en indiquer la cause. « Une très triste nouvelle : Ray Tomlinson est mort », écrit sur Facebook Vinton Cerf, l’un des « pères d’Internet ».

Raymond Samuel Tomlinson est né le 23 avril 1941 à Amsterdam dans l’Etat de New York. Après une scolarité secondaire à la Broadalbin Central School, il intègre le Rensselear Polytechnic Institute de Troy (New York), où il participe à un programme de stages proposé par le groupe informatique IBM, avant d’obtenir une licence de génie électrique en 1963. Une spécialité dans laquelle il continue à se perfectionner au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). Deux ans plus tard, il boucle une thèse sur le développement d’un synthétiseur vocal hybride analogique-numérique.

M.Tomlinson commence sa carrière professionnelle en 1967 chez Bolt, Beranek and Newman (BBN), une société de haute technologie basée à Cambridge (Massachusetts), qui est aujourd’hui une filiale du groupe Raytheon. C’est là qu’il participe à un petit groupe de programmeurs travaillant sur le développement du système d’exploitation TENEX. En 1971, l’ingénieur fait partie de l’équipe du programme ARPANET (Advanced Research Projects Agency Network), qui est à l’origine du transfert de données sur Internet. Il développe notamment la première application, qui permet d’envoyer des messages d’un ordinateur à un autre en combinant deux programmes : SNDMSG et CPYNET. Pour cela, il met au point la première adresse électronique en utilisant le fameux signe « @ », qui apparaît aujourd’hui dans chacun de nos courriels.

Palmarès du MIT des 150 plus grandes inventions et idées

Contrairement à une légende, il n’est pas l’inventeur de l’arobase, qui fut utilisée pour la première fois en 1536 par un marchand Florentin du nom de Francesco Lapi. « On me demande souvent pourquoi j’ai choisi ce signe, mais c’était tout à fait logique », avait détaillé M.Tomlinson, expliquant qu’il lui fallait trouver « un moyen de distinguer le courrier local du courrier transitant sur le réseau ». À l’origine, « le but du signe était d’indiquer un prix unitaire [par exemple, 10 articles@1,95 dollar]. J’ai utilisé ce signe pour indiquer que l’utilisateur était « chez » [« at » en anglais] un autre hôte et non pas situé localement ». Le fait que le sigle n’apparaît dans aucun nom propre ou nom commun en faisait un outil idéal. User@host allait devenir la norme mondiale pour les courriers électroniques.

La première expérience réelle est effectuée en 1971. « Le premier message a été envoyé entre deux machines qui étaient littéralement côte à côte, se souvenait-il. Le seul lien physique qui les reliait [à part le sol sur lequel elles étaient posées] était l’ARPANET. Je me suis envoyé un certain nombre de messages à moi-même d’une machine à une autre. Les textes de ces messages n’étaient pas mémorisables et je les ai oubliés. Le premier message était probablement QWERTYUIOP [les lettres de la première ligne d’un clavier anglais] ou quelque chose comme cela. Lorsque j’ai estimé que le programme semblait fonctionner, j’ai envoyé un message au reste de mon groupe, expliquant comment envoyer des messages sur le réseau. La première utilisation d’un réseau de courriel annonçait sa propre existence. »

Le temps des récompenses ne vint que quelques décennies plus tard avec la généralisation des ordinateurs individuels et l’explosion d’Internet. En 2000, la même année qu’un certain Steve Wozniak, le cofondateur d’Apple avec Steve Jobs, M.Tomlinson reçoit le prestigieux prix Geoge Stibitz, qui est attribué à des chercheurs ayant permis de réaliser des avancées majeures dans le domaine de l’informatique et des communications. En 2001, l’International Academy of Digital Arts and Sciences lui décerne un Webby Award, puis en 2009, il est lauréat du Prix Prince des Asturies, la plus prestigieuse récompense espagnole en même temps que Martin Cooper, l’inventeur du premier téléphone portable. M.Tomlinson est classé au quatrième rang du palmarès du MIT des 150 plus grandes inventions et idées.

Malgré toutes ces récompenses, ses collègues le décrivaient comme quelqu’un d’une grande humilité, qui, paradoxalement, utilisait les courriels avec parcimonie. Il vivait à Lincoln (Massachusetts) où, en marge de son travail de chercheur principal chez Raytheon, il élevait des moutons nains.

Source: le Monde

Un dépannage informatique, même le dimanche !

Grâce au nouveau système en ligne, il est pratique de pouvoir aider et dépanner à distance, quelque soit le jour. Bien plus qu’un suivi, cela permet de formuler simplement et également avec des images la nature du problème, et donc de pouvoir répondre au mieux et tout simplement.

Sans déranger et par messagerie, ce système me permet aussi de vous répondre le dimanche selon mes disponibilités.

Ce client a donc pu être dépanné tout simplement en ligne.

A bientôt sur le support en ligne 24h/24 et 7jours/7

depannage-dimanche

Un ransonware menace les abonnés Free

Le ransomware Locky inquiète le Cert-Fr. Le Cert a publié à la mi-février un premier avertissement concernant ce ransomware, ainsi baptisé du fait des extensions .locky qu’il accole aux fichiers chiffrés par ses soins. La première vague de diffusion de ce ransomware se faisait par une campagne de spam « dont le taux de blocage par les passerelles anti-pourriel est relativement faible » alertait alors le Cert-FR. Les mails malveillants renvoyaient l’utilisateur vers un document Word qui invitait à activer les macros une fois celui-ci ouvert. Si l’utilisateur accepte, le fichier télécharge Locky puis infecte la machine cible.

La première vague détectée à la mi-février avait pour objet “ATTN: Invoice J-<8 chiffres>” ce qui pouvait alerter les utilisateurs recevant ce type de message sur son caractère frauduleux. Mais le Cert-fr a publié une nouvelle alerte le 2 mars suite à un changement de stratégie de la part des opérateurs du malware.

Ceux-ci ont en effet revu leur stratégie pour viser des internautes français en dissimulant leur malware en pièce jointe d’un faux mail de facture de l’opérateur FreeMobile. La stratégie est sensiblement la même : le malware invite à télécharger une facture, contenue dans un fichier .zip qui contient un fichier JavaScript malveillant qui se chargera de télécharger Locky sur la machine cible.

We’re up all night to get locky

Locky est un ransomware classique dont le mode opératoire est de chiffrer les fichiers présents sur la machine puis d’exiger une rançon pour livrer à l’utilisateur une clef de déchiffrement lui permettant de récupérer ses données. La particularité du logiciel est sa capacité à s’attaquer à de nombreux types de fichiers, voire à chiffrer des fichiers accessibles à l’ordinateur sur d’autres machines, le rendant potentiellement destructeur pour un réseau d’entreprise. En cas d’infection, le Cert-fr conseille donc de considérer l’ensemble des machines connectées au réseau de la machine cible comme infectées.

Le Cert-fr détaille plusieurs mesures de protection et donne plusieurs marqueurs de compromissions à destination des administrateurs qui souhaiteraient se prémunir. Mais comme le remarque Kaspersky, plus de 60 variantes de Locky ont d’ores et déjà été détectées par ses outils, ce qui pousse les éditeurs de logiciels antivirus à développer chaque fois de nouvelles signatures pour protéger les utilisateurs. Locky a déjà fait parler de lui dans l’attaque qui avait récemment paralysé un hôpital américain et avait contraint ses dirigeants à verser la somme de 17.000 dollars pour rétablir l’accès au système.

Source: ZdNet

Nettoyer votre ordinateur avec Malwarebyte

Parce qu’aujourd’hui rares sont les virus qui envahissent votre ordinateur, il s’agit essentiellement de malwares. Des logiciels malveillants aux risques bien réels. Publicités, rançon, arnaques… tout est possible, et rares sont les antivirus capables de les détecter.

C’est la raison pour laquelle je préconise Malwarebyte dans sa version gratuite, simple d’utilisation, il est cependant nécessaire de vous rappeler son fonctionnement.

Le logiciel quant à lui est téléchargeable ici: https://fr.malwarebytes.org/